Islande 2014

Vol au-dessus d’un nid de volcan

Septembre 2014

2014_M_Islande_7436_L
Survol de la fissure éruptive du BárðarbungaPhoto : Marion

Nous l’avons fait !

Nous avons survolé le volcan Bárðarbunga, plus exactement la calotte glaciaire sous laquelle s’active ce volcan. Nous sommes passés trois fois près de l’éruption fissurale excentrée, avec fascination pour cette lave éructée du ventre de la terre. Mais c’est trop court, trop rapide, pour jouir à la fois de ce spectacle, et engranger quelques clichés. Gare aux reflets sur les hublots, aux griffures laissées par les objectifs des photographes surexcités !

2014_M_Islande_7462_L
Le cône principal surnommé Baugur (l’anneau)Photo : Marion

C’est dans un Cessna 207 TF que nous décollerons du petit aérodrome de Skaftafell, au sud du Vatnajökull.

2014_D_ISLANDE_7426_L
Cessna 207 TF sur l’aérodrome de SkaftafellPhoto : Daniel

C’est un petit coucou de 5 places qui a l’avantage d’avoir les ailes au dessus des hublots. Malheureusement les hublots  vert clair, donnent aux images capturées une teinte verdâtre cadavérique des plus disgracieuses qu’il faudra éliminer en post-traitement. Pour avoir de meilleures conditions de prise de vue, il aurait fallu débourser le prix des 5 places, pour ouvrir le hublot. Il aurait fallu qu’il fasse beau, ce qui est une donnée extrêmement rare en cet été 2014, été le plus pluvieux depuis 30 ans en Islande ! Bref, nous avions réservé pour le jeudi ensoleillé du 11 septembre à 11 heures, mais nous avons été victime d’un surbooking ! On nous promet un autre vol dans l’après midi, mais la visibilité au niveau de l’éruption se dégrade et le vol est annulé. Pour patienter, nous retournerons à Jökulsárlón où nous serons récompensés.

2014_D_ISLANDE_7498_L
Aurore boréale à JökulsárlónPhoto : Daniel

Deux jours  plus tard.

Au décollage, nous prenons de l’altitude en bordure du Skeiðarársandur, une plaine désertique de 40 km de sable, de limon et de graviers éliminés par les rivières glaciaires ou, plus spectaculairement, par les débâcles glaciaires lors d’une éruption.

2014_M_Islande_7487_L
Skeiðarársandur. En arrière-plan, le pont sur la route 1 enjambe la Skeiðará. Ce pont a été emporté par la débâcle glaciaire du Grímsvötn en 1996Photo : Marion

Puis nous survolons, du sud au nord, le Vatnajökull, calotte glaciaire de 8300 km2, sous lequel niche le Bárðarbunga. Les cendres des éruptions passées dessinent des images graphiques sur les langues glaciaires.  De la calotte immaculée, émergent les pics du Grímmsfjall.

2014_D_ISLANDE_7635_L
Le cône principal s’appelle Baugur (l’anneau) et deux de ses évents latéraux portent les noms de Krakkinn (le fils) et Heimasaetan (la fille).Photo : Daniel

Du désert de l’Holuhraun jaillit la lave incandescente. Spectacle hypnotisant, envoûtant.

Chaque passage dure seulement une minute…

 

Vous pouvez visionner la vidéo de Olafur Haraldsson

  1. Josiane et bruno

    Les vues du ciel ,ou plus exactement de votre petit avion,sont de toutes beautés.Spectacle magnifique et que vous n’êtes pas prêts d’oublier ! Merci de nous faire partager tant de belles choses de la nature.

    Répondre
  2. Francine Lesourd

    Nous en avions rêvé lorsque nous y étions, mais hélas rien ne s’était produit !
    je le regrette d’autant plus en voyant ces magnifiques clichés. J’imagine la montée
    d’adrénaline que ce spectacle a dû vous procurer ! Continuez à profiter jusqu’au bout.

    Répondre
  3. David Pierre

    Images spectaculaires et très bien documentées. Riches en informations. 6 mois récompensés. Bravisimmo !

    Répondre

Écrire un commentaire

  • (Ne sera pas publi)