Argentine 2015-2018

Balade dans une forêt de 75 millions d’années

Novembre 2015

2015_M_Argent_4345_DxO
Arbre pétrifié de 75 millions d’années dans le Parc National Monumento Natural Bosques PetrificadosPhoto : Marion

Il y a 150 millions d’années, sous l’ère jurassique, régnait en Patagonie un climat chaud et humide où croissaient des arbres gigantesques pouvant atteindre 90 mètres de haut, les ancêtres des Araucarias.

2015_M_Argent_1245_DxO
On trouve encore des Araucarias dans le nord est de l’Argentine. Leur cime s’étale en forme de parasolPhoto : Marion

C’était l’époque des dinosaures. Les paysages étaient très différents. La Cordillère des Andes n’existait pas, les vents humides de l’Océan Pacifique arrivaient jusque là, et tombaient des pluies abondantes. Nous sommes dans le Gondwana, l’Amérique du sud et l’Afrique n’étaient pas encore séparées.

2015_M_Argent_4284_L
Explication dans le petit musée à l’entrée du parcPhoto : Marion

75 millions d’années après, à la faveur d’une forte activité volcanique les Andes se sont formées, des vents violents de 300 km/h déracinèrent les arbres qui furent ensevelis sous une épaisse couche de cendre, stoppant la décomposition du bois. Ensuite les pluies et les eaux de ruissellement chargées en minéraux s’infiltrèrent dans la cendre. La silice pénétra dans chaque cellule du bois et s’y cristallisa. La matière organique s’est alors décomposée, laissant des répliques à l’identique mais en pierre. Le bois fossilisé présente des nuances de couleur en fonction des minéraux qui se sont infiltrés.

2015_D_Amsud1_3541_L
On peut apprécier le diamètre de ces arbres. Sachant que le diamètre du plus gros des arbres du parc fait 2 m, quelle est la taille de Marion ? Mais, est-ce bien le plus gros ?Photo : Daniel
2015_D_Amsud1_3554_DxO
Arbre pétrifiéPhoto : Daniel

Il y a 40 millions d’années, la Patagonie a été en partie submergée par les océans et couverte de sédiments maritimes. Lors du déplacement de l’Amérique du sud et du détachement de la Terre de Feu de l’Antarctique, les eaux polaires dévièrent le courant chaud du Brésil et le climat devint plus froid. Aujourd’hui le climat chaud soumis à de grands vents entraine l’érosion du sol qui découvre petit à petit les troncs pétrifiés ensevelis.

2015_M_Argent_4351_DxO
A l’arrière plan les volcans  » Madre e hija » (Mère et Fille)Photo : Marion

La ressemblance est stupéfiante. On retrouve la texture des écorces, l’attache des branches etc…

2015_D_Amsud1_3644_L
Arbre fossilisé, départ d’une branchePhoto : Daniel

On peut connaître l’âge de ces arbres dont certains atteignent plus de 1000 ans. Sur le site les plus grands arbres pétrifiés font 35 m de long et 2 m de diamètre. Ce sont les plus grands arbres pétrifiés au monde, retrouvés à ce jour.

2015_M_Argent_4329_DxO
Monumento Natural Bosques PetrificadosPhoto : Marion

Ces arbres ont été découverts à l’occasion d’une prospection pour le pétrole. Avant la création de ce parc le site a été pillé. Monumento Natural Bosques Petrificados est un Parc National de la province de Santa Cruz dans la Patagonie Australe. Ses paysages magnifiques contrastent avec la monotonie de la steppe patagone.

2015_M_Argent_4414_DxO
Monumento Natural Bosques Petrificados. La roche blanche contient de l’aluminumPhoto : Marion

Ce parc se trouve à plus de 250 km de la ville la plus proche, Puerto Deseado. On y accède par une piste de 50 km depuis la Ruta N 3.

2015_M_Argent_4419_DxO
L’entrée du parc Monumento Natural Bosques PetrificadosPhoto : Marion

Nous étions seuls lors de notre visite. Une surprise nous y attendait.

2015_D_Amsud1_3637_L
Renarde grise au Monumento Natural Bosques PetrificadosPhoto : Daniel

Une renarde grise et ses trois petits avaient investi les lieux. Il parait que l’on peut voir des pumas, mais nous n’avons pas eu cette chance.

Il est bien sûr interdit de ramasser quelque souvenir. On nous demande de retourner nos poches et d’ouvrir nos sacs photo pour s’en assurer !

Mais rien ne nous empêche de caresser un arbre auquel s’est peut-être frotté un dinosaure.

  1. Florica

    Il est biensur evident que dans le temps des dinosaures la vègétation devait etre à leur image et proportioné à eux. Il est evident que afin que des animaux de grande taille puissent se nourrir il devait y avoir une vegetation, et donc des arbres à leur taille.

    Répondre
  2. Anne et Michel

    Bonjour Marion et Daniel,
    Vous avez un don avec les renards, qu’ils soient islandais ou argentins !
    Bonne continuation, merci pour vos récits et photos, bonne année 2016 au loin.

    Répondre
  3. LESOURD Francine

    Quelle splendeur ces arbres pétrifiés, témoins d’un autre temps. Que d’émotion !
    Continuez à nous enchanter…. Bonne route vers le sud. On vous suit.
    Amicalement,
    Francine.

    Répondre
  4. Christiane

    Belles images, comme d’hab, mais je ne me lasse pas de les découvrir. J’aime beaucoup la photo animalière et donc vos images de la renarde et ses petits qui, dans cette nature minéral, semblent aussi dociles qu’une chatte domestique et ses chatons.
    L’Etna vient d’éternuer grandement, comme jamais depuis 20 ans. Méfiez-vous quand même à votre prochaine étape. Votre public attend vos news !
    A +

    Répondre

Écrire un commentaire

  • (Ne sera pas publi)