Argentine 2015-2018

San José, le retour

2016_M_Argent_1957_DxO
Spectacle d’ouverture des festivités de la célébration du Tricentenaire de la Commune de San JoséPhoto : Marion
24 août 2016

Nous voici de retour à San José pour fêter son tricentenaire, après une escapade à Quilmes, principal site archéologique des Valles Calchaquies. Nous bivouaquerons sur place pour visiter le site au petit matin. Des ânes nous tiennent compagnie. Un renard passe. Des cardons géants ponctuent le décor.

2016_M_Argent_1945_DxO 2
Cardons aux Ruines de QuilmesPhoto : Marion

Quilmes est un ensemble d’habitations indigènes, le plus grand et le mieux restauré de l’Argentine. Dès le XI éme  siècle, y vivait une tribu de 3 à 5000 individus, les Quilmes de la nation indienne Diaguita qui résista plus de 130 ans à l’invasion espagnole, après avoir intégré la civilisation inca quelques 50 années plus tôt. Finalement, vaincus par les espagnols en 1664, 2000 indiens Quilmes sont déportés, à pied, à Buenos Aires dans un quartier qui porte maintenant leur nom. Ils ne seront plus que 300 à l’arrivée. On dit qu’ils refusèrent d’avoir des enfants, s’ils devaient être réduits en esclavage comme eux. Ainsi s’éteint la tribu Quilmes. Aujourd’hui, Quilmes est une marque de bière.

20160815_141342_DxO
Pour mettre à jour le blog, nous buvons de la bière Quilmes dans un restaurant de Santa Maria, Le ColoniaPhoto : Marion

C’est cette histoire des indiens Diaguita que raconte le spectacle de danse de l’ouverture des festivités pour le tricentenaire de la fondation de la commune de San José, exécuté par la Compagnie de ballet Alpamasca :“Arte Memoria Cosmovisión e Historia de tres siglos”. Cette histoire indienne est aussi évoquée dans le livre « El Ayer y Hoy de San José » (San José, hier et aujourd’hui) publié à l’occasion de cet anniversaire par Héctor David Córdoba.

2016_M_Argent_1967_DxO
Spectacle d’ouverture des festivités célébrant la saga des indiens DiaguitasPhoto : Marion
 Il est minuit, célébration du tricentenaire de la fondation de San José le 24 août 1716 : Video Daniel

Le lendemain, devant la tribune officielle où siègent les Maires des communes des Valles Calchaquíes et un Ministre, venu de Buenos Aires, défilent les écoles et les associations de la commune pendant plusieurs heures, sous un soleil ardent,  accompagnées par l’orchestre de la police de la Province de Catamarca.

2016_D_Amsud1_1473_L
Orchestre de la Police de la Province de CatamarcaPhoto : Daniel
2016_M_Argent_2007_DxO
Parade des gauchos devant la tribune officielle au Tricentenaire de San JoséPhoto : Marion

Les gâteaux à la crème, restés plusieurs heures au soleil, seront distribués aux participants.

2016_D_Amsud1_1464_DxO
Gateaux d’anniversaire qui attendront plusieurs heures avant d’être dévorésPhoto : Daniel

La fête continue par un déjeuner concert, locro et viandes grillées au menu, offert par la commune à tous les participants, qui se poursuivra tard dans la nuit.

Danse folklorique au déjeuner concert de San José : vidéo Daniel

En fin de soirée, le Maire José Antonio Gómez, invite Marion à monter sur la scène pour nous remercier de notre présence et demande à Marion un petit discours d’adieu, en Castellano !

Vidéo du discours d’adieu : vidéo Daniel

De retour au camping où nous sommes seuls, nous profitons encore de la musique de la fête. Peu après minuit, le concert s’arrête. Mais à 3 heures du matin, une voiture arrive. Sortent deux filles et un garçon qui mettent la musique à fond, portière ouverte, comme tout argentin qui se respecte. A quatre heures du matin, nous plions bagages pour finir notre nuit dans San José, au calme.

  1. LESOURD Francine

    Un grand plaisir à vous lire une fois de plus ; des récits vivants, passionnants, des fêtes
    auxquelles nous rêvons d’assister, un régal de vous voir profiter si bien de votre grand périple.
    Je pars rejoindre J. Gandini au Maroc dans le but de faire un guide sur les traces de Charles
    de Foucault (anniv. 100 de sa mort le 1er décembre 2016). Bonne route à vous deux.

    Répondre
  2. André daniel

    Merci pour ce beau reportage et ces détails historiques passionnants.
    Moi de retour d’une semaine de navigation en Corse : Macinaggio, île rousse, calvi, scandola, Porto, girolata et retour. Peut être des lieux que vous avez parcourus.
    Bonne continuation

    Répondre

Écrire un commentaire

  • (Ne sera pas publi)