Maroc 2014

Essaouira, la belle ensorceleuse

Février 2014

2014_M_Maroc_0589_DxO
EssaouiraPhoto : Marion

Essaouira, site portuaire face à l’océan Atlantique parfois coléreux, était anciennement connue sous le nom de Mogador.

2014_D_Maroc_0541_L
Port d’EssaouiraPhoto : Daniel
2014_M_Maroc_0630_DxO
La Porte de la Marine – EssaouiraPhoto : Marion

« Des fouilles archéologiques ont révélé que le site d’Essaouira était initialement un comptoir phénicien. Vinrent ensuite les Crétois, les Grecs et les Romains… En 1506, la ville devait devenir le siège d’une forteresse portugaise mais fut abandonnée peu de temps après. La ville actuelle date de 1765, année au cours de laquelle le Sultan Sidi Mohamed ben Abdallah décide de construire un port destiné à offrir au Maroc une ouverture sur le monde extérieur tout en permettant de développer des relations commerciales avec l’Europe. Il sollicite alors le concours de Théodore Cornut, ingénieur français spécialiste des fortifications militaires d’Avignon qui fut fortement influencé par les fortifications de Vauban à Saint-Malo. Il démantèle partiellement la forteresse portugaise afin de construire la Sqala, esplanade dotée d’une rangée de canons. Il organise la ville en damier, avec des forts inspirés de ceux du Roussillon, dans la tradition européenne. La ville entière est alors entourée d’une muraille de style Vauban » (Wikipédia)

2014_D_Maroc_0519_L
Sqala d’EssaouiraPhoto : Daniel

Essaouira attire de nombreux artistes et touristes. Les ruelles de la kashba et de la médina regorgent de boutiques d’artisanat. Nous sommes très sollicités.

2014_M_Maroc_0529_DxO
Médina d’EssaouiraPhoto : Marion

Le matin nous arpentons le port à la recherche de poisson frais.

2014_M_Maroc_0513_DxO
Vendeuse de poissons sur le port d’EssaouiraPhoto : Marion

Le soir nous le parcourrons pour capter les belles lumières.

2014_M_Maroc_0631_DxO
Marion

  1. pescher

    Essaouira et toutes ces mouettes si énormes et nombreuses que c’est un régal de les prendre en photo, en septembre dernier j’ai profité d’une semaine avec Allibert intitulée caravane océane entre Agadir et Essaouira, que du bonheur : l’horizon, les levers et couchers de soleil, les baignades, le vent , les vagues, une vraie cure de jouvence, l islande , c’est un peu le grand écart, je viens de finir le dernier olfasdottir ( sous réserve pour l’orthographe), Rosa candida m’avait bcp plu et j’ai retrouvé cette ambiance si particulière, à vous les grands espaces et à très bientôt de vous lire

    Répondre

Écrire un commentaire

  • (Ne sera pas publi)