Ecosse 2013

Fantastique Staffa

Staffa
StaffaPhoto : Marion

Nous avons fait le choix de visiter en premier les îles des Hébrides. En tant que montagnards nous avons envie de vastes horizons marins. Nous commençons notre visite par Mull dans les Hébrides intérieures.
Nous avons de la pluie depuis plusieurs jours mais arrivons tout de même à faire des randonnées entre les gouttes. Nous attendons une amélioration pour aller à l’île de Staffa mais elle ne vient pas. En désespoir de cause, nous réservons notre place auprès de l’agence qui nous affirme le beau temps et quittons la grisaille de Tobermory pour la cote est, vers le port d’embarquement. En quelques kilomètres, le voile se déchire et nous nous retrouvons dans un autre monde : ciel clément, mer émeraude et turquoise.

2013_M_Ecos_1034_DxO
Marion

Il faut une heure de bateau pour atteindre cette petite île inhabitée, si ce n’est par une colonie de macareux qui migre en Août. Nous sommes une quarantaine sur ce bateau où la sécurité est loin d’être respectée !

2013_M_Ecos_1041_DxO
Notre canot de sauvetage en bien mauvais état !Photo : Marion

Nous croisons divers îlots constitués de coulées basaltiques

2013_M_Ecos_1037_DxO
Marion
2013_M_Ecos_1036_DxO
Colonnes basaltiquesPhoto : Marion

Le capitaine du bateau nous approche  d’un îlot squatté par une famille de phoques gris.

2013_D_Ecos_0684_DxO
Phoques grisPhoto : Daniel

Mendelssohn visita Staffa en 1829 et s’inspira de l’écho des vagues de la grotte de Fingal, aussi vaste qu’une cathédrale pour composer l’ouverture de son œuvre « Les Hébrides ». L’île est vraiment extraordinaire. Ses colonnes de basalte se sont constituées il y a 60 millions d’années. Verticales et hexagonales, elles se dressent vers le ciel ; leur couleur varie du gris au noir et des lichens jaunes les colonisent par endroit. Nous avons droit à une sonorisation nasillarde de cette œuvre devant la fameuse grotte. Le bateau nous laisse une heure et demi pour randonner sur l’île. Une rampe permet d’accéder à la grotte de Fingal particulièrement impressionnante de part l’écho des vagues et la colorisation vert fluo de certaines colonnes.

2013_M_Ecos_1097_DxO
Marion

Nous avons été enthousiasmés par la découverte de cette île, dépaysement, confrontation aux forces de la nature, beauté…

Pour couronner le tout, superbe soirée où nous avons pu sortir la table et les fauteuils pour la première et peut-être dernière fois !

2013_M_Ecos_1136_DxO
Daniel
  1. poirot

    bonjour ,

    rester une h sur l’île me paraît un peu court ; y a -t-il plusieurs compagnies différentes qui proposent d’aller sur Staffa ? que se passe-t-il si on loupe le bateau au retour ?

    Répondre

Écrire un commentaire

  • (Ne sera pas publi)