Tunisie 2015

Djerbahood, un musée à ciel ouvert

 

Février 2015

2015_M_Tunisie_0284_1_DxO
Peinture de l’artiste française Liliwenn : « l’art ne s’explique pas, il se ressent »Photo : Marion

Deux jours après notre retour d’Islande, nous partons garder nos petits enfants, Louison et Solal, d’à peine deux et trois ans. « Les heureux parents » s’envolent pour une dizaine de jours à la découverte de l’Ile de Djerba, dans le sud de la Tunisie. Ils nous font découvrir Djerhhood et ses magnifiques peintures dans le village d’Erriadh. Fascinés par ce Street Art,  enchantés par la pureté architecturale du Menzel de Dar Gaïa où ils ont séjourné et par l’accueil chaleureux de son propriétaire Zouheir, nous décidons de faire un saut à Djerba avant de traverser l’Océan Atlantique pour l’Amérique du Sud, l’été prochain. Nous voulons absolument photographier cet art éphémère avant que le temps n’efface sa trace.

2015_M_Tunisie_0202_DxO
Chat de l’artiste français : C215Photo : Marion

Au fil des jours le village évolue, un tas de sable est posé au pied d’une peinture et lui donne tout d’un coup un autre message. Cette femme, une sans-papier, vient-elle du Sahara ? Est-elle maintenant dans un centre de rétention dont on voit les barreaux au dessus d’elle ?

Nous déambulerons plusieurs jours à Djerbahood, sous des cieux très différents. La première fois sous une lumière digne de l’Islande, soleil soudain sur ciel noir de pluie.

2015_M_Tunisie_0287_DxO
Les lapins de Pantonio, artiste portugaisPhoto : Marion

Trois jours qu’il pleut depuis notre arrivée à Djerba, ce qui nous gratifie de superbes reflets, rares dans ces contrées proches du  Sahara. Les autochtones se réjouissent pour les futures récoltes. Heureusement le soleil revient et un ciel bleu nous accompagnera dans nos futures déambulations. C’est un véritable jeu de piste pour trouver les peintures. Il faut regarder partout. Parfois une simple boite aux lettres est ornée d’un chat, la porte d’un compteur sert de refuge à un scorpion. Cela nous permet de découvrir les recoins insolites du village comme les anciens abattoirs.

2015_M_Tunisie_0468_DxO
Les abattoirs d’Erriadh : le bateau-livres de Tinho (Brésil)Photo : Marion

Nous sommes toujours surpris. Quel plaisir de détourner ces oeuvres d’art.

2015_M_Tunisie_0160_DxO
Brusk ( France)Photo : Marion

Le lendemain le portail est ouvert, au fond de la cour une autre porte est ouverte ! Cette bombe et ce gant deviennent providentiels !

2015_M_Tunisie_0494_DxO
Pschitt !Photo : Marion

Djerbahood c’est : 250 peintures réalisées par 150 artistes de trente nationalités différentes. L’été dernier, Ils sont venus, une dizaine à la fois, investir les lieux et échanger avec les habitants.

2015_M_Tunisie_0319_DxO
Atelier du Réparateur de mobylette d’Erriadh – Malakkai (Espagne)Photo : Marion

« À ciel ouvert, Djerbahood est une expérimentation de ce que pourrait être un musée du mouvement « Street Art » : conçu dans le respect des normes muséales classiques avec une lumière, une scénographie et un parcours, il se démarque des festivals d’art urbain. Selon le quotidien tunisien Le Temps, il s’agit d’une aventure artistique unique dans l’univers de l’art urbain, un mouvement « en effervescence dans un pays en devenir » selon Mehdi Ben Cheikh, fondateur de Djerbahood et directeur de la Galerie Itinerrance de Paris. » www.itinerance.fr

  1. Francine LESOURD

    Un grand merci à vous deux pour cette participation à votre voyage en Tunisie et ce surprenant
    musée en plein air. Vous devez être dans vos préparatifs pour cette grande expédition « Amérique
    du sud ». J’espère que vous saurez nous faire rêver comme vous avez su le faire pour l’Islande, des
    purs moments de bonheur à vous lire. Je rentre juste du Maroc où j’ai accompagné Jacques Gandini
    sur les pistes du Haut Atlas afin de rééditer le tome 1. Le Maroc en mai est un bouquet de verdure
    de fleurs, de température agréable, et une population accueillante, heureuse de sortir de longs mois
    d’hiver isolée dans la neige. Un grand plaisir…..
    Je vous souhaite une belle aventure, à bientôt le plaisir de vous lire.
    Amicalement,

    Francine.

    Répondre
  2. Josiane Bisson

    Je reviens d’un petit voyage sur la riviera française,à ST Jean Cap Ferrat,où il fait bon vivre avec des vues superbes.
    Je vous remercie de nous faire partager vos photos sur Djerbahood,ces peintures sont surprenantes !
    Et bon vent pour votre futur voyage.
    Je vous embrasse.
    Josiane

    Répondre
  3. Béatrice

    Merci à tous les 2 pour ce dernier reportage, toujours plus extraordinaire les uns que les autres : je me réjouis toujours de vous lire, dans l’attente de l’Amérique du Sud ! Bon voyage ! On ne risque pas de se rencontrer, mon nouveau périple sera direction le… Japon.Bises genevoises BB

    Répondre

Écrire un commentaire

  • (Ne sera pas publi)